Banyuls sur mer
23 mars 2021
Voramar
23 mars 2021

Parmi tous les villages que nous pouvons rencontrer dans la région de la Costa Brava Brava, il y en a un qui se détache de par sa singularité et son authenticité : Cadaqués. Le nom de Cadaqués peut provenir de l’évolution de “Cap de quers” ( Cap des Roches) ,en raison de la grande quantité de roches en particulier dans la région du Cap de Creus. Une autre option est que dérive de “cadaquer” ou “cadaquers” (forêt de genévriers, en catalan “càdecs”), arbuste existant partout dans cette zone côtière. Une troisième possibilité est que Cadaqués est le composé de deux mots d’origine grecque, kata-kairus, port occasionnel (les Grecs utilisaient ce port dans ses voies de commerce ou d’expansion lorsque le mauvais temps a forcés à interrompre la navigation).

Situé dans la partie orientale de la péninsule du Cap de Creus, il est considéré par beaucoup comme étant la perle de la Costa Brava Brava.  Son histoire remonte à plus de mille ans en arrière, époque à laquelle les Ibères étaient les maîtres et seigneurs de ces lieux.
Très vite des artistes autochtones et étrangers arrivèrent à Cadaqués attirés par le charme et la beauté de son paysage. Ainsi, bon nombre de peintres et d´écrivains passèrent par Cadaqués. Il y en a même qui décidèrent de s´ y installer définitivement comme le célèbre peintre Salvador Dalí qui immortalisa le village dans une grande partie de ses tableaux permettant ainsi de le faire connaître au monde entier.

Des peintres antérieurs à Dalí comme Eliseu Meifren ou encore d’autres peintres contemporains tels que Picasso, Duchamp, Max Emst, Magritte et Antoine Pitxot ainsi que sa famille qui était connue pour son talent artistique et musical, puis des écrivains comme Paul Eluard et son épouse Gala, Federico Garcia Lorca Lorca, Eugeni d´Ors et Josep Pla, ainsi que le célèbre cinéaste Luis Buñuel furent quelques personnes célèbres qui connurent un jour Cadaqués

Finalement durant les années 60 le phénomène du tourisme fit son apparition ce qui poussa les habitants du village a abandonné presque définitivement la culture et la pêche pour se consacrer au tourisme, un tourisme attiré par l´authenticité de ce village, authenticité qui perdure encore aujourd´hui. Ceci grâce à son isolement géographique qui se voit reflété dans la richesse de son patrimoine : son langage quelque peu particulier, les traditions du village, l´église de Sainte-Marie, le doll, qui est une cruche de couleur verte que les femmes utilisaient jadis pour transporter l´eau de la fontaine. Ce sont là quelques éléments qui sont l´héritage du passé bien lointain et qui se perdent dans la nuit des temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *